Après divers soucis dus aux froideurs hivernales ce week-end, une entorse lundi, voici un bras de fer ce soir avec Tilou, qui est plutôt devant "Granlou".

Il lui arrive, à certains moments de mal me parler. Je réponds du tac au tac et lui fait sentir qu'il n'a pas à dire certaines choses. C'est l'escalade car il ne lâche pas véritablement et moi non plus. Et puis on monte dans la voiture, et j'ai l'impression qu'il a oublié les 3mn de discussion. Et la punition qui en faisait partie. Seulement quand le moment arrive, il est indécalable, il parlemente, il prend sa soeur à partie, il crie à l'injustice... Et puis quand je suis à bout et que les privations deviennent plus lourdes, il baisse les armes et obéit... en se mettant à taper contre le mur, à parler dans son lit alors que sa soeur dort, il m'appelle pour des broutilles, bref il me fait ch... et sa soeur avec.

Et la solution, c'est d'attendre demain pour lui interdire la tv toute la journée, ce qui sera un calvaire car il va faire tout pour me montrer que c'était une mauvaise idée. La situation se produit au minimum une à deux fois par semaine. Je sais qu'il teste et que c'est l'adolescence, mais je ne suis pas encore assez forte pour subir ces crises sans arrêt.

Demain, je le pose chez ses grands-parents. Il y restera la journée, fera ses devoirs et filera droit. Moi je souffflerai un peu.

Juste pour que vous réalisiez : depuis que j'écris ce texte, il fait le bazar de son lit, ça fait environ 15 mn.